Les 9 questions les plus fréquentes sur la grippe équine

La grippe équine est une maladie respiratoire du cheval contagieuse. Découvrez les réponses aux 9 questions les plus fréquentes sur les vaccins et les symptômes.

Paardengriep


La grippe équine est une maladie respiratoire du cheval très contagieuse, qui se transmet rapidement entre chevaux. Voici les réponses aux 9 questions les plus fréquentes sur la grippe équine

1. Comment apparaît la grippe équine ?

Tout comme les êtres humains, les chevaux peuvent être touchés par le virus de la grippe. Cette maladie respiratoire est présente chez toutes les populations équines. Chaque année sont enregistrées à travers le monde des épidémies de grippe équine qui viennent gâcher les plaisirs de l’équitation. Les compétitions, qui réunissent de nombreux chevaux, favorisent la propagation de ce virus. Cette infection, très contagieuse, se transmet par voie aérienne. Les particules virales passent de cheval à cheval ou se propagent via le matériel et le textile contaminés. Des études montrent que les chevaux non vaccinés et n’ayant jamais été en contact avec le virus de la grippe équine ont 100 % de risques d’être infectés et de contracter la maladie. L’augmentation des déplacements de chevaux à l’international et la capacité de mutation du virus amplifient la propagation et l’apparition d’épidémies.

2. Quelles mesures de prévention adopter contre la grippe équine ?

Une infection virale est parfois difficile à éviter. Un cheval contaminé libère des particules virales, qui contaminent à leur tour d’autres chevaux. La grippe équine se transmet par contact direct avec le mucus nasal ou via des particules présentes dans l’air, après une toux ou un éternuement par exemple. Un cheval qui semble sain peut néanmoins libérer des agents infectieux. Pour lutter contre la grippe équine, il est recommandé d’éviter autant que possible les contacts avec d’autres chevaux. À l’écurie, veillez à adopter les bons gestes en matière d’hygiène : lavez-vous les mains et changez de vêtements avant d’aller voir un autre cheval.
Votre animal présente des symptômes grippaux ? Prévenez immédiatement votre vétérinaire, qui pourra établir un diagnostic, vous aider à prendre les mesures adéquates et administrer un antipyrétique par exemple en cas de forte fièvre. Une fièvre persistante comporte en effet des risques pour la santé du cheval. Un antibiotique est parfois nécessaire pour lutter contre les bactéries. Mais il faut surtout du calme et du repos.

3. Combien de semaines avant un concours dois-je faire vacciner mon cheval ?

Après un vaccin contre la grippe équine, il est conseillé de laisser votre cheval au repos pendant une journée. Il est néanmoins possible de lui faire faire de petits exercices qui ne le font pas transpirer.  Après le vaccin, le corps du cheval s’active à développer des anticorps contre la grippe équine. Et cela demande beaucoup d’énergie. Pour que votre cheval soit au maximum de sa forme lors d’un concours, il est recommandé de le faire vacciner trois semaines avant.

4. Quels sont les effets secondaires les plus fréquents après un vaccin ?

Après un vaccin contre la grippe équine peuvent survenir différents effets secondaires (réactions), comme un gonflement à l’endroit de l’injection (en général au niveau du poitrail), un état léthargique, une douleur musculaire voire de la fièvre. Ces derniers effets secondaires sont heureusement plutôt rares. Dans la plupart des cas, ce sont des réactions normales. Le vaccin incite en effet le corps du cheval à développer une immunité contre la grippe équine, qui peut mener à une légère hausse de la température. L’animal peut aussi se montrer plus calme ou plus fatigué dans les 24 heures suivant l’injection. C’est pourquoi il est recommandé de ne pas travailler son cheval dans ce laps de temps. L’effet secondaire le plus courant est le gonflement localisé au niveau de l’injection. Il disparaît généralement spontanément et ne gêne pas le cheval.

grippe cheval

5.  Comment savoir si mon cheval a la grippe ?

Un cheval atteint de grippe peut montrer plusieurs symptômes. Il a une forte fièvre, une toux sèche et le nez qui coule. Certains chevaux ont aussi les jambes gonflées. Comme le système immunitaire est affaibli, votre cheval peut également souffrir d’infections bactériennes. L’écoulement nasal devient épais ou jaune, ou la toux devient rauque.

Habituellement, un animal touché par la grippe équine est malade environ une semaine. Mais cela peut se prolonger en cas de complications bactériennes. La plupart des chevaux guérissent totalement. Dans de rares cas, une maladie chronique comme l’emphysème peut apparaître. Les alvéoles pulmonaires perdent en élasticité, provoquant des difficultés respiratoires ou une fatigue plus rapide du cheval à l’effort.

6. Mon cheval a la grippe. Puis-je quand même le faire vacciner ?

Il est important de tenir à jour le schéma de vaccination de votre cheval afin qu’il soit protégé en cas d’épidémie soudaine de grippe équine. Si votre animal est entouré de chevaux touchés par la grippe mais n’est pas malade, vous pouvez le faire vacciner. Par contre, s’il est malade, la vaccination est déconseillée. Parlez-en à votre vétérinaire.

7. Les vaccins disponibles sur le marché sont-ils tous identiques ?

Quatre vaccins contre la grippe équine sont disponibles sur le marché. Ils ne sont pas tout à fait identiques. Les différences résident notamment dans les virus utilisés dans le vaccin, le procédé de fabrication, le niveau de protection et d’immunité. Demandez à votre vétérinaire quel est le vaccin le mieux adapté à votre cheval.

8. Le vaccin contre la grippe équine est-il dangereux ?

Le vaccin contre la grippe équine ne présente normalement aucun risque. Il a fait l’objet de nombreux tests et peut être administré en toute sécurité aux chevaux et aux poneys. Après le vaccin, il est recommandé de laisser votre cheval au repos pendant une journée complète. Son système immunitaire a ainsi le temps de se développer de façon optimale. Un entraînement intensif juste après un vaccin est donc fortement déconseillé.
Même si le schéma de vaccination est respecté, veillez toujours à ce que les défenses immunitaires de votre cheval ne soient pas trop mises à l’épreuve. Prenez bien soin de lui, offrez-lui d’excellentes conditions et un environnement sain. Evitez à tout prix qu’il entre en contact avec des chevaux malades ou présentant des symptômes de grippe équine. Comme il n’est pas toujours possible de détecter si un cheval est porteur d’agents infectieux, il est conseillé de ne pas laisser votre animal sentir un de ses congénères.

9. Quel est le schéma de vaccination recommandé pour mon cheval ?

Une bonne protection contre la grippe équine commence par un schéma vaccinal de base. Celui-ci se compose de trois vaccins, avec un intervalle de quatre semaines environ entre les deux premiers. La troisième vaccination a lieu cinq mois après la deuxième injection. Votre cheval est alors protégé pendant au moins 12 mois. Ensuite, il est essentiel de continuer à vacciner votre animal tous les ans. Aucun vaccin ne peut garantir une efficacité totale. Mais plus vous faites vacciner votre cheval, moins il y a de risques d’infection et donc de propager cette maladie respiratoire.

Vous cherchez un vétérinaire ?

Votre vétérinaire joue un rôle important dans la santé de votre animal. Saisissez les informations relatives à votre lieu de résidence et obtenez une liste de vétérinaires près de chez vous.

TROUVER UN VÉTÉRINAIRE

BNL-NON-230300007


Vous souhaitez partager cet article ?


Plus d’informations à ce sujet

La Trachéobronchite Infectieuse Canine Est Présente Partout
La trachéobronchite infectieuse canine est présente partout

Cette maladie très désagréable se cache partout. Mais qu’est-ce que la trachéobronchite infectieuse canine ? Et comment la prévenir ? Nous allons vous l’expliquer dans cet article.

SOYEZ ATTENTIFS AUX SYMPTÔMES DE LA TRACHÉOBRONCHITE INFECTIEUSE CANINE
SOYEZ ATTENTIFS AUX SYMPTÔMES DE LA TRACHÉOBRONCHITE INFECTIEUSE CANINE

Tout chien qui entre en contact avec d’autres chiens est en principe à risque, en particulier au Benelux où la densité canine est élevée… Vous trouverez ci-dessous comment reconnaître les symptômes de la trachéobronchite infectieuse canine et comment la maladie est traitée.

La Trachéobronchite Infectieuse Canine Est Présente Partout
LA TRACHÉOBRONCHITE INFECTIEUSE CANINE : MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR !

Un chien court un risque accru de contracter la trachéobronchite infectieuse canine lorsqu’il est régulièrement en contact avec d’autres chiens. Un chien ayant contracté la trachéobronchite infectieuse canine peut rester contagieux pour les autres chiens pendant des semaines.

Découvrez les meilleures solutions pour animaux

Besoin d’aide pour trouver des solutions de garde d’animaux ?

Rejoignez MyPet.com et recevez des conseils d’experts sur les soins aux animaux de compagnie
REJOINDRE MYPET.COM