Poulains : protégez-les contre Parascaris !

Parascaris est un parasite fréquent chez les jeunes chevaux. Vermifuger un poulain au fenbendazole ou au pyrantel permet de le protéger contre ce ver.

LA CONTAMINATION À PARASCARIS (PARASCARIS EQUORUM) EST FRÉQUENTE CHEZ LES JEUNES CHEVAUX ET REPRÉSENTE UN RISQUE IMPORTANT POUR LA SANTÉ DES POULAINS ET DES YEARLINGS. HEUREUSEMENT, LES CHEVAUX DÉVELOPPENT UNE IMMUNITÉ NATURELLE CONTRE CES VERS, ÉLIMINANT PRESQUE TOTALEMENT LE RISQUE DE CONTAMINATION APRÈS L’ÂGE DE 18 MOIS.

Parascaris : un parasite qui peut survivre plusieurs années

Parascaris, ou ascaride du cheval, est le plus grand ver pouvant contaminer les poulains. Presque tous les jeunes chevaux sont touchés au moins une fois par ce parasite. Les ascarides femelles peuvent atteindre 40 cm de long et produisent des œufs en abondance. Elles en pondent chaque jour des milliers, qui peuvent survivre dans l’environnement pendant plusieurs années. Une contamination relativement faible peut ainsi conduire à une propagation importante de vers dans la pâture, qui peut parasiter directement les poulains et provoquer une transmission entre congénères. Il faut donc toujours vermifuger un poulain avec un traitement qui élimine les œufs. Demandez conseil à votre vétérinaire !

Une fois ingérés par un poulain, les œufs de Parascaris éclosent dans l’intestin grêle de l’animal. Les larves se déplacent ensuite le long de la paroi intestinale et sont disséminées à travers le corps via les vaisseaux sanguins. Elles atteignent les poumons en deux semaines en passant par le foie. Elles sont alors expectorées puis ingurgitées, pour se retrouver à nouveau dans l’intestin grêle. Elles s’y développent pour se transformer en vers adultes.

Le saviez-vous… ?

Chez les poulains, Parascaris est considéré comme le parasite au plus grand pouvoir pathogène.

Effets néfastes de Parascaris chez les poulains

Une contamination légère à Parascaris peut rester longuement inaperçue, mais en cas d’infestation plus importante, le poulain peut être atteint de toux, de jetage nasal et d’un retard de croissance. Dans les cas les plus graves, il peut même souffrir de colique ou d’occlusion intestinale. Un ventre gonflé, une mauvaise croissance et un crin terne sont des signes typiques d’une contamination.

11 conseils pour prévenir la contamination à Parascaris chez les poulains :

  1. Vermifugez régulièrement votre poulain à l’aide d’un produit éliminant les œufs de Parascaris.
  2. Réduisez les risques de contamination de l’environnement en éliminant le crottin dans les prairies et à l’écurie.
  3. Veillez à préserver la santé générale de votre poulain (nourriture, stress, autres maladies…).
  4. Mettez les poulains les plus jeunes et nouveau-nés dans une prairie propre. Il s’agit plus précisément d’un pré qui vient d’être semé ou fauché, qui n’a encore accueilli aucun cheval, ou dans lequel broutaient juste avant des moutons ou des vaches.
  5. Dosez correctement le vermifuge pour éviter tout sous-dosage. Évaluez le poids du poulain à l’aide d’un mètre-ruban. Si vous avez plusieurs poulains à vermifuger, prenez le poids de l’animal le plus lourd.
  6. Si possible, changez régulièrement les poulains de pâturage et vermifugez-les suffisamment longtemps avant le déplacement.
  7. Coupez l’herbe assez court aux endroits où les chevaux font leurs déjections.
  8. Évacuez le crottin de cheval. N’utilisez pas le crottin comme engrais pour le pâturage.
  9. Évitez de mettre trop d’animaux dans le même pâturage et/ou en box. De préférence, ne laissez pas pâturer en permanence plus de 2 chevaux par hectare.
  10. Si possible, alternez chaque année avec d’autres animaux, comme les vaches ou les moutons, pour réduire les risques de contamination de la prairie.
  11. Laissez les nouveaux chevaux dans un box ou un paddock à part (quarantaine). Faites d’abord analyser le crottin et/ou vermifugez les chevaux avant de les ajouter au reste du groupe.

Vermifugez votre poulain avec le bon traitement

Le vermifuge utilisé chez le cheval contre Parascaris contient généralement du fenbendazole ou du pyrantel. Il est essentiel de surveiller un maximum l’efficacité de ces molécules pour pouvoir continuer à les utiliser comme traitement contre les infestations parasitaires. C’est pourquoi, il est notamment recommandé de ne pas vermifuger un poulain de moins de 60 jours contre Parascaris (sauf indication médicale contraire) et de laisser un intervalle le plus long possible entre les différents traitements.

UN BON PROGRAMME DE VERMIFUGATION SE FAIT SUR MESURE. DEMANDEZ DONC TOUJOURS CONSEIL À VOTRE VÉTÉRINAIRE POUR DÉFINIR LE CALENDRIER DE VERMIFUGATION ADAPTÉ POUR VOTRE OU VOS POULAIN(S).

Meilleur vermifuge pour votre cheval : fenbendazole ou pyrantel ?

Diverses sources indiquent que les benzimidazoles (auxquels appartient le fenbendazole) semblent être les plus efficaces contre Parascaris et que les vermifuges à base de fenbendazole devraient être privilégiés pour traiter le cheval contre ces parasites. Différentes raisons sont avancées :

  • Les benzimidazoles tuent non seulement les vers adultes et les larves, mais également les œufs du parasite, ce qui diminue les cas de contamination des poulains et de leurs compagnons de pâturage.
  • L’élimination plus progressive des Parascaris permet de réduire les risques d’occlusion de l’intestin grêle après vermifugation.

En comparaison, le pyrantel, administré en double dose, se révèle également efficace contre les cestodes. Ce ver peut affecter les poulains plus âgés (à partir du sevrage).

Vous cherchez un vétérinaire ?

Votre vétérinaire joue un rôle important dans la santé de votre animal. Saisissez les informations relatives à votre lieu de résidence et obtenez une liste de vétérinaires près de chez vous.

TROUVER UN VÉTÉRINAIRE

BNL-PAN-230500001


Vous souhaitez partager cet article ?


Plus d’informations à ce sujet

Questions relatives à la santé des animaux de compagnie
La gourme : une maladie courante et très contagieuse chez le cheval !

La gourme est une maladie contagieuse courante chez le cheval. Découvrez tout ce qu’il faut savoir : symptômes, période d’incubation, traitement, prévention…

Voyager avec des animaux de compagnie
Partir en voyage avec ou sans son chien ? Suivez ces quelques conseils !

Partir en voyage avec ou sans son chien ne s’improvise pas : documents, vaccins et traitements antiparasitaires à prévoir, mode de garde pendant les vacances…

Voyager avec des animaux de compagnie
Emmener son chat en voyage ou le faire garder : comment bien se préparer

Emmener son chat en voyage ou le faire garder chez quelqu’un, chez soi, en pension? Voici quelques conseils pour bien préparer son chat quand on part en vacances.

Découvrez les meilleures solutions pour animaux

Besoin d’aide pour trouver des solutions de garde d’animaux ?